Aller au contenu
  • Lieutenant Porte-Drapeau

    Lieutenant Porte-Drapeau

    Les drapeaux de l'armée de terre dès 1791, comme ceux de la garde nationale à partir de 1789 (offerts par les quartiers de Paris), portent les trois couleurs, mais de diverses façons fantaisistes selon l'usage de l'époque.
    Ainsi, à la bataille du Pont d'Arcole, Napoléon Bonaparte brandit un étendard blanc ayant un faisceau du licteur doré au centre, et quatre losanges bleus et rouges dans les angles. Cette variété est conforme à la tradition des drapeaux. Elle est visible dès les origines (une cocarde, dont les couleurs étaient diversement superposées et non accolées dans un ordre uniforme).
    Sous Napoléon Ier, les drapeaux des régiments avaient souvent une croix blanche cantonnée de rouge, de bleu ou de vert. Les dessins variaient d'un régiment à l'autre.

    Une première uniformisation des drapeaux régimentaires date de 1804 : carré blanc sur la pointe au centre et triangles alternés bleus et rouges dans les coins, inscriptions dorées au centre. Ils portait le nom d'aigles, par référence à celles imitées de l'Empire romain qui couronnaient la hampe.

    Le dessin à bandes verticales des pavillons est adopté pour les drapeaux de l'armée de terre en 1812, avec inscriptions dorées sur le blanc.

    62,90 €
  • Porte-Drapeaux Compagnie des Mamelucks Guidon

    Le Guidon est un petit drapeau qui sert pour l’alignement dans les manœuvres de l’infanterie.
    C’est également une banderole plus courte et plus large que la flamme, et fendue à son extrémité, qui sert ordinairement à faire des signaux.

    Par extension, le guidon désigne aussi celui qui porte ce drapeau.

    62,90 €
  • Porte-Drapeaux Marins

    Chaque bataillon dispose d'un drapeau. Les hampes sont surmontées d'un aigle doré, dont le caisson porte le numéro du régiment. Certains régiments ont par ailleurs reçu des aigles avec couronne d'or de la Ville de Paris, suite à la campagne d'Austerlitz. Un drapeau mesure 80 x 80 cm, et ne comporte ni frange ni cravate. Deux fournisseurs furent choisis pour les étoffes, Challiot et Picot. Aussi bien que le dessin de base soit identique, il existe quelques différences entre les réalisations de ces deux fournisseurs. Chaque Porte-Aigle (porte-drapeau) était accompagné de deux adjoints, les 2ème et 3ème Porte-Aigles, chacun armé d'un esponton muni d'une flamme.

    62,90 €