Aller au contenu
  • Reconnaissance d'appartement

    l'appareil respiratoire isolant (ARI) est un appareil prodiguant une protection respiratoire et qui permet l'évolution de personnes dans une atmosphère toxique ou asphyxiante.
    Les pompiers utilisent ces appareils dans toutes les situations de feu en milieu clos ou semi-clos, ainsi que pour les feux d'extérieur générant beaucoup de fumée (par exemple feu de véhicule) et dans les situations où l'on soupçonne une atmosphère toxique (par exemple fuite de produit dangereux). Les ARI comportent une, deux ou trois bouteilles gonflées à 200 ou 300 bars. Lors de leur engagement, les binômes sont équipés d'une balise sonore de localisation ou dispositif de l'homme mort, qui se déclenche si le porteur ne bouge plus pendant un certain temps.

    303,90 €
  • Pompier SP 1760 garde-pompe

    Garde-Pompe de la ville de Paris 1760

    Le premier corps de pompiers de Paris, appelé « gardes-pompes », est créé en 1716. Ce corps de Gardes Pompes du Roy est mis sous la tutelle du Préfet de Police et dépendant du Ministère de la Guerre.
    Six ans plus tard, du Mouriez du Périer reçoit le titre de directeur général des pompes. Les nouveaux gardes-pompes, bien entraînés et équipés, assurent leur mission de service public gratuitement. La précision est importante car jusqu’à présent les interventions des secours étaient payantes. Le 11 mars 1733, pour lutter contre les retards souvent aux conséquences dramatiques, pris dans les déclenchements des alertes et dus à cette obligation de payer, le roi décide que les secours contre l’incendie seront désormais gratuits.

    En 1765, le roi Louis XV se préoccupe de la protection des gardes-pompes et recommande l’usage du casque. L’évolution des mœurs et des habitudes prend du temps et l’usage du port du casque ne se répandra que très lentement. La Révolution conservera nombre des dispositions pratiques de l’Ancien Régime qui organisaient les corps de « gardes-pompes ». Seul, le principe d’une hiérarchie basée sur la noblesse disparaît au profit de l’évaluation de la capacité à commander. Le 24 août 1790, est promulguée la loi faisant obligation aux communes de prendre des mesures de protection contre les incendies.

     C’est en 1802 que le nom de « pompier » apparaît gravé sur les boutons des Gardes Pompes de Paris.

    76,90 €
  • Pompier avec servant

    Porte lance avec son servant

    Binôme :
    C'est l'équipe de base de toute intervention. Formé d'un chef d'équipe et d'un servant, le binôme effectue les missions confiées par le chef d'agrès.

    147,10 €
  • Pompier avec blessé

    Il y a détresse respiratoire quand l'air n'arrive plus normalement aux poumons.
    Après avoir soustrait la victime à la cause de sa détresse, le secouriste pratique la ventilation artificielle au moyen de l'Ambu avec addition d'oxygène.

    127,10 €
  • Pompier équipe cynotechnique

    Equipe Cynotechnique

    Rechercher les survivants dans des éboulements à la suite de tremblements de terre ou d'explosions.
    Rechercher des personnes égarées dans la nature, c'est la tâche des équipes cynophiles.
    Dans cette situation, le maître et le chien ne font qu'un.

    89,90 €
  • Pompier avec enfant

    Sauver ou Périr

    Un spécialiste de l’urgence
    Le sapeur-pompier intervient dans toutes sortes de situations. Muni de gants et d’un casque, ce soldat du feu éteint les incendies de forêt ou d’immeuble. Il évacue les personnes en cas d’inondation, d’explosion, de tremblement de terre... Professionnel des secours, il administre les premiers soins aux accidentés de la route, aux personnes victimes de noyade, de brûlures, d’asphyxie, de malaise sur la voie publique... On compte aussi sur lui pour résoudre divers problèmes domestiques : sauver un animal coincé sur un toit, détruire un nid de guêpes, arrêter une inondation ou une fuite de gaz dans un appartement... Aujourd’hui, 60 % des interventions des pompiers concernent des opérations de secours et 10 % la lutte contre les incendies.
    Chaque intervention est différente, selon le lieu et le contexte. Il existe des équipes de pompiers spécialisées dans les zones difficiles d’accès (puits, grottes, ravins), qui utilisent des méthodes de spécialistes de la montagne ou de la spéléologie, et des équipes d’hommes-grenouilles pour les recherches sous-marines. Certains pompiers accompagnés de chiens prennent en charge les recherches de personnes (disparitions, tremblements de terre). D’autres interviennent lors des accidents industriels (pollution chimique ou radioactive par exemple).

    87,20 €